Nouvelles

La prévention des maladies rénales par l’entretien d’un environnement sain

Publié le 30 mars 2019

L’équipe médicale du Service de Néphrologie Pédiatrique des Cliniques Universitaires de Kinshasa ont organisé,  en date du 30 mars 2019, en collaboration avec le Centre Missionnaire sur la Protection de l’Environnement et la Citoyenneté Ecologique « LAUDATO SI », une activité de sensibilisation sur les maladies rénales chez les enfants. Cette activité a connu la participation d’une centaine des parents d’élèves de quelques écoles de la ville de Kinshasa, proches du Centre à la 7ème Rue, Q. Industriel, Commune de Limete.
 
   
 

Nombreux sont ceux qui pensent à tort que les enfants sont à l'abri des maladies rénales, ce n'est malheureusement pas le cas, car comme chez les adultes, les enfants peuvent aussi développer ces pathologies. En effet, les reins ont pour fonctions principales de filtrer le sang, maintenir l'équilibre de l'eau dans l'organisme, fabriquer l’hormone qui stimule la formation et la croissance des globules rouges, régulariser la tension artérielle et maintenir la solidité des os. Et lorsque le rein n'arrive plus à accomplir ses fonctions, la maladie rénale s'installe.
 
Etant une maladie asymptomatique chez l’enfant, il convient de détecter les premiers signes de la maladie pour autant que cela soit possible. Aussi, les parents doivent être alertés si l'enfant fait des infections à répétition, comme la présence du sang dans les urines, des œdèmes dans les membres inférieurs. Ils doivent vérifier si l’enfant se réveille avec les paupières enflées, s’il observe un retard de croissance et se plaint de maux de tête. La vigilance parentale est toutefois de mise en cas d'antécédents familiaux de maladies rénales ou encore, au sein de la famille, des personnes ont été diagnostiquées à un âge précoce avec un diabète ou une hypertension artérielle. Dans ces cas, les maladies rénales doivent être systématiquement dépistées chez l'enfant. Car, les causes de ces maladies peuvent aussi être externes et liées à l’environnement. C’est ainsi qu’ils ont établi le lien entre la gestion environnementale et la prévention des maladies rénales. Certains comportements à la base de cette pathologie devraient être évités, notamment l’automédication, la consommation des produits phytosanitaires et des eaux non traitées, la culture des déchets etc.


 
   
 

L’équipe du  Centre Missionnaire LAUDATO SI a participé à cette activité grâce à la présence du Directeur, Mme NKOY MPUTU BOOTO Odile, du Secrétaire Exécutif, Mr KUTUKA MUDIANGU Ignace et de l’Assistante Thématique, Mlle NKOY IHOMI Caroline.
Dans son intervention, le Secrétaire Exécutif a présenté aux participants l’identité et la mission du Centre ainsi que les grandes lignes de son programme basé sur « l’éducation environnementale ». Cet axe du programme a pour but de sensibiliser toutes les couches de la population sur les différents enjeux environnementaux afin d’œuvrer tous ensemble pour la protection de l’environnement et la citoyenneté écologique à la lumière de l’encyclique LAUDATO SI du Pape François. L’intervenant a invité les responsables des écoles ainsi que les parents de jouer un rôle préventif en dotant à leurs élèves des toilettes propres afin d’éviter la récurrence des infections urinaires dans leurs milieux. Aussi, ils devraient participer à l’éducation environnementale en apprenant aux enfants la réalisation des petits gestes au quotidien devant servir à l’assainissement de leurs milieux respectifs.
 

Partagez cet article